Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J 127 - 128

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

J 127 - 128

(vendredi 6/12) Quitter une grande ville en vélo n’est jamais chose agréable. Il a bien fallu attendre 20/30 km avant que la circulation ne se décante et que l’on roule plus tranquillement. Route pas très intéressante d’ailleurs, des montagnes très loin à droite et à gauche qui se rapprochent les unes des autres jusqu’au village d’Alemania pour former une gorge jusqu’à Cafayate. Seule consolation la route était très roulante et dans ces conditions, les km défilent vite, 100 km avalés sans s’en rendre compte. Jusqu’à aujourd’hui le thermomètre n’avait pas dépassé les 47° (Venezuela et Brésil). Cet après midi vers 13 h 30 il affichait 50°C. On nous avait prévenus qu’ici les températures étaient exceptionnelles mais à ce point ! Juste avant le village d’Alemania où nous avions prévu de camper se présente un hôtel, avec piscine. Impossible de refuser un don du ciel pareil. Sitôt les vélos déchargés, nous nous retrouvons sous l’eau, pour retrouver un peu de fraicheur. Finalement la journée se termine autour d’une bonne bière fraiche, récupération oblige.

Demain la route promet d’être beaucoup plus intéressante, gorges et canyons étant au programme.

J 127 - 128J 127 - 128
J 127 - 128J 127 - 128J 127 - 128
J 127 - 128J 127 - 128
Ici les cactus poussent sur les arbres

Ici les cactus poussent sur les arbres

J 127 - 128

(Samedi 7/12) Le paysage devait être beau, il a été plus que beau. Des gorges magnifiques, des couleurs changeantes aux fils des km. Malgré un temps couvert l’appareil photo n’a pas cessé de prendre des clichés.

Pour une fois on a rencontré (doublé) un jeune cycliste de l’Equateur. De bon matin il paraissait déjà fatigué, on le retrouvera à Cafayate complètement mort.

Pourtant sur la fin du parcours le vent était avec nous, nous aussi étions quelques peu fatigués, les gorges sont rarement planes !

La chaleur a été un peu moins mortelle qu’hier, merci les nuages et le vent.

Cafayate est une ville bien tranquille, réputé pour ses vignes et bien entendu ses vins.

Nous n’avons pas encore gouté le vin argentin, je pense qu’ici Cloclo fera une infidélité à la bière pour gouté le rouge local, surtout si on l’accompagne d’un bon steak non moins local.

Ici nous récupérons la fameuse route 40. La partie non goudronnée de cette route non avait effrayé, pour éviter ce tronçon, nous étions passés par Salta. Nous devrions suivre cette route pendant très longtemps…

J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
J 127 - 128
HLM pour oiseauxHLM pour oiseaux

HLM pour oiseaux

J 127 - 128

Commenter cet article

robert (frère de cloclo) 19/12/2013 22:33

les images était jusque là très belles mais le parc est féerique. quant aux boules bien que non homologuées par la fédération nationale de pétanque (poids et diamètre) elles présentent
néanmoins un intérêt certain.
bonne continuation pour votre voyage qui a trouvé son rythme de croisière pour vous mener vers toujours de nouvelles découvertes fabuleuses.
bien affectueusement

Raymonde 14/12/2013 20:22

Je suis revenue pour visionner ce film bien sympa. C'est vraiment très agréable de vous entendre raconter vos étapes de cette magnifique aventure. Je vous décerne le prix nobel du courage, BRAVO !!! Bisous

adelante 12/12/2013 22:42

le guiness des records..est a vous bravo a vous deux déjas les 40 eme ... on vous embrasses.
fuerza, salud y suerte.

Claudine et Marcel 13/12/2013 13:23

Effectivement, avec le vent (contre) que nous avons en ce moment, on pourrait parler de 30 ème sifflants.
Bises à vous quatre

Luc & Eliot 10/12/2013 23:04

"Gorges et canyons au programme"
128 jours pour en arriver là? Ouf!!!
Bon courage à vous deux. Les amis bordelais pensent souvent à vous

gérard B 09/12/2013 23:46

Superbes images. Bravo à tout les deux. Bonne continuation.
"tchiembé rèd pa moli"