Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J 3 - 6

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

J 3 - 6

Vers 8 h nous quittons, l’hôtel pour notre première journée de vélo chargé à 45/50 kg. Sur la photo nous avons le sourire mais le stress est malgré tout présent.

Nous avons été bien inspiré de quitter Bogota un dimanche, ce jour est consacré au sport. De nombreuses avenues sont fermées à la circulation et des milliers de cyclistes, coureurs à pied, rollers… se défoulent après leur semaine de travail. Les encouragements furent nombreux.

La ville de Bogota est truffée de pistes cyclables, vue les nombreux embouteillages beaucoup de personnes ne se déplacent qu’en vélo.

J 3 - 6
J 3 - 6
J 3 - 6

Une heure et 12 Km pour quitter Bogota et nous attaquons la première montée. 2 heures plus tard, dans le froid et sous la pluie (ça commence bien !) nous atteignons le sommet. Un bon chocolat chaud en compagnie d’autres cyclistes nous permet de repartir avec plaisir.

J 3 - 6

Après 60 km, un camping des plus rustique au bord d’un lac s’offre à nous. Le patron est très serviable puisqu’il n’hésite pas à nous faire chauffer de l’eau pour que l’on puisse se laver dans « la bassine en s’aspergeant avec l’écuelle »

Pour aujourd’hui ça suffira. Avec le poids et l’altitude (2600 m) les efforts sont plus que doublés.

J 3 - 6

Pour le deuxième jour de vélo nous avions prévu 80/100 Km. Au bout de 76 km et 1200 m de montée, un charmant petit hôtel s’offre à nous, difficile d’y résister. Il faut avouer que pour le moment on en ch… vraiment, espérons que la forme pour rouler dans ces conditions vienne vite.

La route est très belle (on se croirait en Suisse, avec les vaches mais sans le chocolat) mais très fréquentée. Camions, bus, motos, autos, de tous âges, et certains fument comme des vieux poêles à charbon, bonjour les poumons ! Heureusement qu’un bas côté très large nous permet de rouler en dehors de la voie de circulation, si ce n’était pas le cas, rouler sur cette route serait franchement suicidaire. Nous apprécions de sortir de la route, pour se reposer sur des petites places sympathiques. Demain nous quittons normalement cette grande route (4 voies) pour une plus petite, l’avenir nous le dira…

J 3 - 6
J 3 - 6
J 3 - 6
J 3 - 6
J 3 - 6
J 3 - 6

Effectivement la largeur de la route s’est bien réduite (2 voies), mais pas forcément la circulation et de plus le bas côté à disparu. Nous avons couvert nos 92 Km, et + de 1000 m de grimpe pour atteindre un village et son petit hôtel. Nous n’avons pas encore le moral pour le camping sauvage et un bon lit est vraiment le bien venu. Le village est de plus, très typique.

C’est la pluie qui nous réveille en ce matin du 4 ème jour. On décide d’attendre bien au chaud. Repos forcé donc, cela ne fera pas de mal !

Une fête locale est prévue dans le village pour fêter la bataille de Boayaca, elle débutera dès la fin de la pluie !

Merci a tous pour vos commentaires et encouragements...

La pluie s'est calmee, le defile a eu lieu

Commenter cet article

ben 26/09/2013 20:55

bonjour ou bonsoir , c'est notre ami en commun, notre pierrot national, qui a un lien de votre blog sur fb. il m'avait parlé de votre voyage , bref un sacré défi! bravo à vous c'est super de voir ça! en plus voir une fanfare militaire et de jolies nanas à la fin du film faut aller à rio pour les écoles de samba:)
dorénavant je suis votre merveilleuse aventure! bien à vous
ben de fréjus

Bruno 22/08/2013 07:02

Sacré Marcel ! Ca envoie du lourd en Colombie !
Bises

pierre et martine 12/08/2013 17:35

Super!! merci de nous faire partager cette belle aventure, on est avec vous par la pensée, on suit tout ça de près,on vous embrasse

Martine et Pierre

Martine & Marcel 12/08/2013 14:00

On se demande si une batterie n'alourdit pas vos sacoches pour finalementvous aider dans les montées...
Après avoir peiné dans les côtes, vous apprécierez d'autant plus les descentes; et de merveilleux souvenirs effaceront les moments pénibles; vous serez fiers d'avoir vaincu l'adversité grâce à votre entraînement et à votre volonté. Nos pensées vous accompagnent et nous attendons avec impatience les prochaines photos (et vidéo) et leurs commentaires.

Claudine et Marcel 13/08/2013 20:47

C’est plutôt dans la tête qu’il faut chercher les batteries et non dans les sacoches. Tanr que la mental tiendra, et que notre bonne étoile nous suivra, tout ira bien. Merci de votre soutient à tous, sachez que pour le moment on s’éclate.
Cloclo et Marcel

Elo et Yann 11/08/2013 04:02

Nous suivons avec engouement votre périple, continuez c'est super! Bon courage dans les côtes!
Elodie Yann Anna et Mahé!