Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J 33 - 38

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

J 33 - 38

L’hôtel trouvé par notre chauffeur était quelque peu bruyant, mais on a tout de même pu dormir quelques heures. La connexion Internet était bonne, ce qui est vraiment très rare dans le coin.

Dès que l’on quitte l’hôtel on se met en quête d’une banque. Et là, même problème qu’auparavant, aucun distributeur ne fonctionne. On commence vraiment à se faire du souci. Après une longue recherche on arrive devant une posada indiquée par le guide et qui nous parait sympa. Pas de chance elle est full. On explique notre problème d’argent au propriétaire, Que l’on nommera Félix, qui comprend vite et nous propose une solution. On lui verse sur un compte en Europe une somme d’argent et en échange il nous donne du liquide, à un taux 4 fois supérieur à l’officiel. Tout cela semble risqué, mais nous avons épuisé toutes les possibilités. Si nous avions du liquide, dollar ou Euro, tout serait simple, mais nous avons fait confiance à la carte, là fut notre erreur. En plus de nous donner du liquide, le gérant nous propose une excursion de 3 jours jusqu’aux chutes « Salto Angel ». Nous acceptons, sachant que le virement demandera autant de temps. Une bonne partie de la journée a été consacrée à ce virement, sans résultats, nous avions trouvé malgré tout une posada avec une liaison Internet correcte. Cette nuit, à 3 h locale, 9 h 30 en France je téléphone (avec Skype) à ma responsable bancaire en France. Si la situation ne se débloque pas, on sera vraiment dans le pétrin. A suivre….

Quelques rues du quartier historique de Ciudad Bolivard, on voit l'influence espagnole.Quelques rues du quartier historique de Ciudad Bolivard, on voit l'influence espagnole.
Quelques rues du quartier historique de Ciudad Bolivard, on voit l'influence espagnole.Quelques rues du quartier historique de Ciudad Bolivard, on voit l'influence espagnole.
Quelques rues du quartier historique de Ciudad Bolivard, on voit l'influence espagnole.Quelques rues du quartier historique de Ciudad Bolivard, on voit l'influence espagnole.

Quelques rues du quartier historique de Ciudad Bolivard, on voit l'influence espagnole.

Dans la nuit, Impossible de jointe la banque Pop. Je joins un ami (de 30 ans) de la Banque Allianz pour lui demander expressément de virer cet argent directement de banque à banque, car leur système plante systématiquement quant je le fais par Internet.

Je lui fais clairement comprendre que l’on est vraiment dans la merde. Rassurés, nous partons pour notre trip et étant persuadé que tout serait réglé en rentrant, que Félix nous donnerait un paquet de liquide, que nous pourrons régler notre expédition de 3 jours au Salto Angel et faire enfin la fête.

J 33 - 38

Notre séjour au parc naturel de Canaïma, démarre donc après une partie de la nuit au téléphone, merci Skype.

D’abord l’avion, 45 mn de vol, pour arriver au village de Canaïma habité par des indiens Pémons qui vivent plus du tourisme que de l’agriculture. Puis pirogue sur la lagune pour admirer les 5 chutes d’eau. Nous avons vu beaucoup d’eau, et en avons reçu autant. Le passage derrière une des cascades fut un moment très fort.

J 33 - 38
J 33 - 38J 33 - 38J 33 - 38
J 33 - 38J 33 - 38J 33 - 38
J 33 - 38J 33 - 38J 33 - 38
J 33 - 38

Le lendemain, on perd beaucoup de temps à attendre d’autres groupes puis 3 heures de pirogue. La rivière serpente entre de nombreux « Tépuys », sorte de montagnes rocheuses taillées à la hache et plates dessus.

J 33 - 38J 33 - 38
J 33 - 38

On arrive un peu tard mais au pas de course on monte au belvédère pour observer la plus haute chute d’eau du monde, le Salto Angel, 920 m. On ne sait pas si on peut la descendre en rappel, mais ça devrait être terriblement impressionnant.

Il y a des nuages mais on arrive par moment à voir la cascade entière. Petit bain au pied de la cascade, l’eau y arrive en pluie. Au pas de couse à nouveau pour rejoindre le campement que nous atteignons à la frontale, nuit noire. Installation des hamacs, bon repas et dodo.

J 33 - 38J 33 - 38
J 33 - 38J 33 - 38
J 33 - 38J 33 - 38
J 33 - 38

Le troisième jour, on reprend la pirogue pour redescendre Le rio CARRAO, et reprendre l’avion…. Qui n’arrivera jamais. On était venu avec un Jet bi-moteurs superbe, nous repartons dans un coucou des années 60 avec 2 h 30 de retard, ça nous rappelle nos années ULM, même que Marcel jouera le co-pilote. On est tout de même arrivés à Cuidad vivants avec la tête un peu douloureuse malgré tout.

J 33 - 38J 33 - 38

On arrive donc vendredi soir chez Félix qui nous accueille avec plaisir mais nous dis ; « rien n’a été viré ». Il suivait l’affaire de près depuis notre départ.

Par chance son Internet remarche, je consulte mes mails pour m’apercevoir qu’Allianz me demande une confirmation écrire pour effectuer le virement (a scanner et à renvoyer par mail) ! On croit être dans un cauchemar. On re-essaye la banque pop mais on est déjà samedi en France, la transaction ne pourra se faire que lundi ! Soit 6 jours à attendre dans une ville où il n’y a rien à faire. En désespoir de cause on passe par Western Union, qui permet des versements sur des comptes à partir d’une carte Visa, en espérant que pour eux, le samedi est un jour ouvrable. On pensait que notre périple serait semé d’embuches, on s’y était préparé, mais se faire balader par des banques ne nous été vraiment pas venu à l’idée. Pour le moment nous vivons au crochet de Félix, qui nous a bien fait comprendre que tant que l’argent n’était pas viré on ne quittait pas la ville !!!

Désolé de vous parler de nos problème de fric, mais vous comprendrez que pour nous le voyage aujourd’hui se résume à ça. Rester planté ici alors que tant de Km nous attendent, n’arrange pas notre tension artérielle.

Ce matin on consulte nos mails, Western Union refuse notre virement ! Par chance Allianz banque répond ce samedi après midi en France, a bout de nerf j’arrive a expliquée une fois de plus la situation, apparemment lundi l’argent sera versé. Tout semble vraiment réglé, ce n’est plus qu’une question de temps…

Pour vous faire rêver (ou pleurer), sachez que pour un euro on obtient ici au marché noir 40 bolivards. Pour faire le plein d’une grosse voiture cela coute 2 bolivards (vous avez bien lu). Cela pourrait paraitre super mais la contrepartie c’est qu’ici on fait rouler n’importe quoi. Ca consomme, ça fait du bruit, ça pue… La planète en prend vraiment un coup.

J 33 - 38J 33 - 38
J 33 - 38

Ces jours d’inactivité vont peser lourd sur notre condition physique lorsqu’il faudra repartir. Pour le moment on essaye de tuer le temps comme on peu.

Le centre historique de Ciudad où nous séjournons n’est pas très animé durant la semaine. Aujourd’hui nous sommes dimanche, pratiquement personne dans les rues. Ce matin nous avons fait une petite virée en vélo, Félix n’était pas chaud pour nous laissé partir, pour lui nous ne sommes pas en sécurité. Nous sommes allés jusqu’au village de Solédad, de l’autre côté de l’Orénoque, en face de Cuidad. En demandant notre route, on nous a fortement déconseillé d’aller plus loin avec nos vélos, donc demi-tour. Deux avertissements, ça suffit.

A midi on s’est payé un bon resto au bord de l’Orénoque, très agréable car très ventilé, malgré la chaleur ambiante.

On arrive tout de même à passer le temps, sans trop se morfondre sur notre sort.

J 33 - 38J 33 - 38
Encore une belle vue de l'Orénoque que l'on espère quitter bientôt.

Encore une belle vue de l'Orénoque que l'on espère quitter bientôt.

Commenter cet article

Alexe 19/09/2013 19:12

Salut papa et maman canyon, plein de courage et si on peut vous faire une enveloppe avec plein de bolívars dites le nous...vous me faites rêver, gardez votre bonne humeur...ça va rouler pa moli tchembé raid...bizzzz

Sev 10/09/2013 21:44

Il y a de l'eau plein mon clavier, c'est normal ??? J'espère que Félix a touché ses sous et vous a libéré. Bonne route. Sev

Pierre 10/09/2013 03:41

Salut Marcel et Claudine,
je suis avec émerveillement votre périple, vous nous faites rêver.
Western Union ne fonctionne pas là ou vous êtes ? On ne peut pas vous envoyer de l'argent ?

jean- marie 09/09/2013 21:47

aujourd'hui lundi j'espere que les choses sont rentrées dans l'ordre pour vous , et que vous allez pouvoir repartir sereinement . Je ne sais pas si vous aviez prévu cette visite , si non , la panne de "liquide" aura au moins fait profiter de biens beaux endroits. et puis hé! pas question de trainer , on a besoin de continuer a voyager nous! et sans nouveaux ??? de retour au pays depuis jeudi , et reprise du taf ce matin , avec la rentrée générale dur dur . ça vous dis quelque chose la rentrée generale!!! je vous souhaite pleins de Bolivards , et continuons à voyager dans la joie et la bonne humeur . JM

sabrou 09/09/2013 19:46

Salut, désolés de vous voir sans argent, si nous pouvions vous aider ; mais , confiance , vous allez trouver une solution. Ce weekend forcé vous sera récompensé par ce spectacle magique ; quelle belles cascades tant d'eau.... alors qu'il en manque ailleurs dans le monde ??? Merci encore pour ces beaux paysages, bonne chance bises JACMAUFRA