Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J 7 - 11

Publié le par MARCEL ET CLAUDINE

J 7 - 11

La journée de repos a été très salutaire. Nous quittons la ville de Santa Rosa sous le soleil avec les jambes parfaitement reposées. La journée sera dure avec près de 100 km et 1250 m de grimpe, mais la route s’est enfin énormément réduite, tout autant que la circulation et c’est sur une route ma-gni-fi-que que nous rejoignons la ville de Soata.

Nous voyageons sur la fin de la cordillère des Andes, mais croyez nous, c’est toujours la cordillère ! On a passé notre premier col à 3300 m. (sous la pluie et transis de froid) Qu’est ce que ce sera lorsque nous serons en plein milieu ? Qui dit petites routes dit routes en mauvais état, souvent sans goudron, et couverte de poussière. Quand nous croisons ou nous faisons doublés par voitures ou camions, bonjour les dégâts. Ajoutez à cela que nous sommes arrivés sous la pluie et vous comprendrez que vos vélos ont finis d’être neufs, tant mieux car ils attiraient un peu trop les regards. Pour nous cela pourrait être la même chose mais il y a bien longtemps que nous ne sommes plus neufs, alors ça se voit moins !

Ce soir encore nous dormons dans un petit hôtel, on commence vraiment à s’embourgeoiser !

Chambre à 12 €, repas 4 € pour 2…

J 7 - 11
J 7 - 11
J 7 - 11

En partant ce matin sous la pluie, la poussière avait laissé la place à la boue. Les vélos sont méconnaissables. En deux jours nous avons perdu 2200 m en 60 km. Depuis le début nous suivons la même route, le N 55. Au début c’était une autoroute à péage (gratuit pour les vélos) maintenant ce n’est même plus une route, on pourrait parler de large chemin. On souhaitait une circulation moins dense, vue l’état de la route la circulation est devenue très légère si l’on ne tient pas compte des nombreux camions alimentant les multiples chantiers le long de la route. La difficulté liée à l’altitude a été remplacée par la chaleur. 45 ° au compteur sous un soleil de plomb. Vous l’aurez compris aujourd’hui n’a pas été une partie de plaisir. Mis a part peut être le moment où Marcel a but presque cul sec 1,5 litre de coca frais ! Tant bien que mal nous avons atteint un tout petit village et trouvé un hôtel qui n’a d’hôtel que le nom ! On préfèrera dormir dans nos sacs, manifestement les draps n’ont pas été changés depuis bien longtemps et je préfère ne pas vous parler des toilettes…

Les efforts à fournir sont important, mais les panoramas sont vraiment superbes. Nous avons récupéré 1000 m sur les 2200 perdus, mais demain ce sera un col à passer à près de 4000.

J 7 - 11J 7 - 11
J 7 - 11J 7 - 11
J 7 - 11

Finalement il nous aura fallu 2 jours pour arriver à Présidente. Le premier jour, vers 16 heures, l’orage nous oblige à nous réfugier sous l’auvent d’une petite bicoque. Pluie et grêle, au programme. On avait l’eau fraiche et les glaçons, manquait que le Ricard. On a pu récupérer l’eau pour la cuisine du soir et se faire une petite toilette. Le temps de monter la tente et il faisait nuit.

J 7 - 11J 7 - 11
J 7 - 11
J 7 - 11J 7 - 11
J 7 - 11

Après le passage du col, nous pensions arriver à Pamplona, mais une erreur de kilométrage et surtout un profil de route toujours accès à la montée nous a conduit à demander l’autorisation de camper chez un agriculteur. Cela nous a permis de rencontrer un couple de Colombien (Hernado et Béatrize (il n’y pas de faute)) extraordinaires de gentillesse et d’attention, même le café chaud servi à la tente pour le petit déjeuner. Nous les avons quittés à contre cœur.

J 7 - 11J 7 - 11
J 7 - 11J 7 - 11
J 7 - 11

Aujourd’hui, lundi 12 août, petite étape de 12 km, car jour de lessive, on commençait vraiment à humer… Nous nous trouvons dans une hospédaje très typique mais adaptée à nos besoins du jour. Les étapes de montagne ont mis à mal les freins de nos vélos. Patins à changer et jantes à décaper ! Demain Cucuta sera notre dernière étape de Colombie, pays que nous avons eu l’impression de survoler mais qui nous a beaucoup plut, tant au niveau des paysages que de la gentillesse de ses habitants, et qui mériterait un plus long séjour, peut être un jour prochain ?

La forme est de nouveau parmi nous...

Commenter cet article

Méla 25/08/2013 23:23

Salut les sportifs et bravo pour votre parcours!!ça a l'air superbe et très riche en rencontres et en beauté de paysage.
Je vous embrasse bien fort et vous souhaite bonne continuation...

Mina 22/08/2013 21:53

Merci de me permettre de m'évvader avec vos superbes photos et commentaires.
Tjenbé red pa moli. Vivez votre rêve intensément.

jean-marie 16/08/2013 19:12

je n'avais pas encore regardé la video du passage du col , super ,on vous accompagne , mieux comme ça , en pensée bien sur . Question , vous nn'avez pas été victime de chute ,jusqu'à present ? Au vu des images ça descend vite ,et pas toujours à droite. bonne route

pierre 13/08/2013 14:22

Superbes les photos et les commentaires vous avez une forme de colombien nourrie à la "coca"
Le paysan colombien ressemble à michel mais sa femme pas du tout à martine mdr kkkkkkkk
la colombie ça s est fait!!!!!!!!!!!! place à la traversée des réserves du pétrole du venezuela??? mettez en dans les réservoirs des vélos !!!!!!!!!mais attention à la chaussée glissante
on attend vos prochaines news, pour nous la paella approche!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Claudine et Marcel 14/08/2013 04:21

Tu as raison il ressemble à Michel, ça ne m'avait pas frappé. Entraîne toi bien pour la paella car nous on en veut une pour notre retour. Bonne cousinade

Que du bonheur 13/08/2013 05:07

Bonjour à tous les deux.

Content d'avoir de vos nouvelles.
C'est toujours formidable votre périple.
Bonne chance pour la suite au Venezuela.
Que du bonheur !
A.T.

Claudine et Marcel 14/08/2013 03:55

Salut Alain,
Comme tu peux le voir, tout se déroule pour le moment comme prévu. Une bonne étoile nous suit depuis le début, on l’encourage tous les jours à nous suivre sans faiblir. La forme est toujours présente, pour le moment c’est en fait le principal. Bonjour à la Martinique….